29. November 2020

10 Les technologies qui changent le monde

Les technologies se développent aujourd’hui plus rapidement que jamais. Certains d’entre eux ont le potentiel de changer notre société de manière globale : par exemple, la conduite autonome, la chaîne de blocs, l’immunothérapie et l’intelligence artificielle. Voici nos dix favoris.

Conduite autonome – la mobilité sans les personnes au volant

Montons dans la voiture et allons-y. Jusqu’à présent, tout est identique. Sauf que la voiture du futur n’aura ni volant ni pédale d’accélérateur. Nous n’avons pas besoin de le diriger nous-mêmes dans le trafic, tout est fait par un système informatique intelligent. Ce n’est qu’une question de temps avant que des véhicules autonomes ne dominent les routes. Presque toutes les entreprises automobiles les développent déjà. Les voitures pourront communiquer entre elles et ainsi optimiser le trafic. Par conséquent, il y aura moins d’embouteillages, moins d’accidents et moins de pollution atmosphérique due aux gaz d’échappement.

Au départ, chacun aura probablement encore son propre exemplaire, mais en principe, les voitures pourraient être partagées, comme c’est le cas aujourd’hui avec le Car-Sharing : vous montez dans n’importe quel véhicule autonome, vous indiquez la destination et vous payez – soit par trajet, soit par abonnement mensuel. Les bus, les trams et les trains pourraient également être contrôlés de manière autonome. À l’avenir, seules quelques personnes auront probablement leur propre permis de conduire. Conduire une voiture par soi-même pourrait devenir une simple activité de loisir qui n’est autorisée que sur des routes désignées.

Blockchain – Commerce électronique sécurisé

Un Internet dans lequel les données sensibles sont totalement sûres – jusqu’à récemment, c’était un vœu pieux. Avec Blockchain, cela pourrait devenir réalité. La plupart des gens ne connaissent ce terme que pour les monnaies cryptées comme le Bitcoin et l’Ethereum. Mais Blockchain est une technologie qui peut être utilisée pour gérer les données en général et les protéger des cyber-attaques. Cela est dû au principe fonctionnel : chaque “bloc” est une liste d’enregistrements de données qui peuvent être étendus et sont enchaînés au moyen de la cryptographie (“chain” est l’anglais pour “chain”). Les blocs contiennent des informations sur le bloc précédent, un horodatage et des données sur les transactions. Si un bloc est modifié par la suite, tous les blocs suivants le seront également. Toute intervention est ainsi visible et peut être retracée. Cette technologie est parfaite pour les monnaies numériques. Mais il peut aussi être utilisé pour échanger et stocker toutes sortes d’informations électroniques. Pensez aux données sur la santé, aux votes, aux certificats d’études ou aux données fiscales.

La méthode est également très fiable : Les serveurs concernés ne sont pas connectés par un nœud, mais entre eux, c’est-à-dire qu’ils sont mis en réseau de manière décentralisée. Si une erreur se produit, chaque serveur participant dispose d’une copie des données. Cela pourrait changer l’économie de manière significative, car le commerce électronique deviendrait vraiment sûr. La chaîne de blocs stocke les données presque en temps réel, de sorte que de grandes quantités d’informations actualisées peuvent être échangées rapidement. Les objets, tels que les véhicules autonomes, peuvent également communiquer entre eux via la chaîne de blocs dans l’Internet des objets.

L’édition du génome – des personnes sur mesure

Déterminer l’apparence et l’intelligence d’une personne avant même sa naissance sonne comme une vision effrayante de l’avenir. Le fait est que nous n’en sommes pas si loin. Le développement du génie génétique a réellement pris son envol avec l’invention des ciseaux génétiques CRISPR-Cas9. Celles-ci permettent de manipuler le matériel génétique de manière relativement simple et précise. Cela peut être utilisé pour enlever et remplacer les sections d’ADN endommagées, comme prévu par le génie génétique médical. Les ciseaux génétiques peuvent également être utilisés pour modifier spécifiquement le matériel génétique et intervenir dans le processus de création d’un être vivant.

Cette méthode est déjà appliquée aux cellules souches animales dans de nombreux laboratoires du monde entier. À l’avenir, la technologie débouchera très probablement sur des possibilités radicales. D’une part, les maladies pourraient être traitées plus efficacement et, d’autre part, les êtres humains pourraient être optimisés. Il serait non seulement possible d’adapter le physique et l’intelligence, mais aussi de contrecarrer le processus de vieillissement. À un moment donné, les gens vont certainement exploiter le potentiel de cette technologie. Les organismes génétiquement modifiés – y compris les humains – feront probablement partie de la vie quotidienne à l’avenir.

Nanotechnologie – Façonner le monde des atomes et des molécules

La vision préférée de nombreux nanotechnologues est celle de minuscules machines moléculaires qui se déplacent dans le corps et délivrent les médicaments au bon endroit. Le physicien Richard Feynman a donné une conférence en 1959 intitulée “Il y a beaucoup de place au fond”. Il a parlé du fait qu’il existe un grand potentiel dans le monde des molécules et des atomes, et a jeté les bases de la discipline.

Dans les années 1990, plusieurs experts pensaient que les nanotechnologies allaient devenir la technologie clé du XXIe siècle. Jusqu’à présent, elle n’a pas été en mesure de répondre à ces attentes. Néanmoins, le grand nombre de publications traitant des nouvelles découvertes et techniques dans le domaine du nanomètre ne cesse de croître. Par exemple, les chercheurs construisent des moteurs avec des molécules, stockent des données sur des brins d’ADN ou créent de minuscules composants électroniques et capteurs. Ces inventions nanotechnologiques pourraient être appliquées dans un large éventail de domaines, dont la médecine, les sciences des matériaux, l’informatique et la biotechnologie. Les nanotechnologies vont donc certainement façonner le monde de demain de manière globale.

Hologrammes – copies de la réalité

Nous le savons grâce aux films de science-fiction : une image réaliste et tridimensionnelle de l’interlocuteur apparaît soudainement dans l’espace. La personne se déplace et peut être vue de tous les côtés. Pour beaucoup, c’est un hologramme typique. En général, le terme holographie décrit tout d’abord une technique dans laquelle toutes les informations sont stockées par des ondes lumineuses, puis reproduites. Cela permet de reproduire rétrospectivement un objet ou une personne de manière fidèle à la réalité. Cela est déjà possible aujourd’hui et est utilisé dans l’art, par exemple. Cependant, la plupart des hologrammes ne peuvent pas se déplacer.

Elles ne peuvent pas être vues de tous les côtés, mais seulement de la direction à partir de laquelle les ondes lumineuses ont été enregistrées. Dans le monde entier, les chercheurs travaillent d’arrache-pied pour changer cela. Ils ont déjà créé les premiers petits hologrammes mobiles qui peuvent être vus de toutes les directions – comme ce cube magique. Jusqu’à présent, ces apparences sont tout au plus de quelques centimètres de large et leurs mouvements sont encore très rudimentaires. Cependant, cela va bientôt changer.

Immunothérapie – une révolution dans la médecine

L’immunothérapie utilise le système de défense de l’organisme pour combattre la maladie. Elle est considérée comme une grande source d’espoir, en particulier dans le cas du cancer, et a déjà remporté de nombreux succès. Par exemple, des scientifiques américains ont prélevé des cellules de défense sur des patients atteints d’un cancer du sang et les ont génétiquement modifiées de manière à ce qu’elles reconnaissent et combattent les cellules dégénérées. Ils ont injecté aux patients ces tueurs en série ciblés, qui se sont ensuite multipliés dans l’organisme et ont éliminé toutes les cellules cancéreuses.

Après le traitement, les patients n’avaient plus aucun cancer, même ceux dont la maladie était déjà très avancée. Dans une autre forme d’immunothérapie, les chercheurs marquent les cellules malades afin que le système de défense de l’organisme puisse mieux les identifier. À l’heure actuelle, les médecins n’utilisent pas de telles manipulations du système immunitaire comme traitement standard. Les effets secondaires, parfois graves, n’ont pas encore été suffisamment maîtrisés. De nombreux médecins s’accordent néanmoins à dire que l’immunothérapie va révolutionner la médecine.

La fusion nucléaire – une production d’énergie très efficace

L’objectif de la recherche sur la fusion nucléaire est de produire de l’énergie de la même manière que le soleil. Dans le processus de fusion, deux noyaux atomiques fusionnent en un seul. Dans le soleil, par exemple, deux noyaux d’hydrogène fusionnent en un seul noyau d’hélium. Cela libère généralement une grande quantité d’énergie. Les chercheurs tentent de produire de l’énergie de cette manière depuis le milieu du XXe siècle. Cependant, les défis techniques sont gigantesques car il faut une chaleur énorme et une très haute pression. Le processus comporte également de grands risques, car il peut rapidement échapper à tout contrôle. Elle émet également des radiations neutroniques dangereuses, qui doivent être protégées de manière adéquate.

Beaucoup de gens espèrent le réacteur expérimental de fusion nucléaire ITER en France, qui, en l’état actuel des choses, devrait réaliser les premiers tests réalistes dans les années 2030. Les scientifiques veulent utiliser un champ magnétique pour confiner un plasma dans l’installation. Cela permettrait de générer la pression et la chaleur nécessaires pour fusionner les noyaux d’hydrogène. Même si le développement de cette technologie ne progresse que lentement, de nombreux experts sont convaincus que ce n’est qu’une question de temps avant que l'”énergie de fusion” ne sorte pour la première fois de la prise de courant. Comme les combustibles fossiles deviendront bientôt rares, la fusion nucléaire pourrait compléter la production d’énergie à partir de sources renouvelables.